Questions-Réponses

 

Accueil Questions-Réponses

 

1) Est-ce que je risque d’avoir des adhérences après mon opération ?


Les adhérences post-opératoires peuvent survenir après toute intervention digestive ou gynécologique, y compris en cœlioscopie . Par laparotomie , 93% des patients opérés en chirurgie colorectale 2 (interventions réalisées sur le colon et le rectum) et 60 à 90% des patients opérés en chirurgie gynécologique 1 développent des adhérences à la suite d’une intervention chirurgicale. Il y a donc une forte probabilité que le patient soit porteur d’adhérences après une opération chirurgicale.

 

 

2) Quelles sont les opérations les plus à risque pour développer des adhérences ?


Certaines opérations sont plus propices à la formation d'adhérences que d’autres. Il est donc impératif d’aborder la question de la prévention des adhérences avec son chirurgien , en particulier avant les interventions suivantes :

 


3) Existe-t-il des patients plus à risque que d’autres pour développer des adhérences ?


Il n’existe pas de profil type plus à risque. Malgré tout, les patients avec antécédents chirurgicaux augmentent leur probabilité de développer des adhérences.

 

 

4) Quelles sont les principales conséquences des adhérences pour le patient ?


• 74% des occlusions intestinales sont liées aux adhérences 1 .

• 20 à 40% des infertilités secondaires sont liées aux adhérences 1 .

• 40% des douleurs pelviennes sont liées aux adhérences 1 .

 

 

5) Est-il possible d’éviter les adhérences et comment ?


Avant de subir une intervention chirurgicale, le patient doit faire part de ses interrogations concernant les adhérences à son chirurgien. En effet, plusieurs produits anti-adhérentiels sont utilisés pour prévenir les adhérences post-opératoires qui se présentent sous forme de film, de gel ou sous forme liquide.

 

 

6) Je vais subir une adhésiolyse (section de brides), suis-je « immunisé » contre les adhérences ?


Non, le patient ne peut pas être immunisé, dans 85% des cas, les adhérences se forment de nouveau après une adhésiolyse 2 .  

 

 

7) J’ai subi une chirurgie il y a 10 ans et je souffre de douleurs au ventre, cela peut-il être des adhérences ?


Oui c'est possible, car les complications liées aux adhérences peuvent survenir plusieurs années après une intervention. En moyenne, 1 patient sur 3 est réadmis 2 fois dans les 10 ans suivant une intervention pour des problèmes liés aux adhérences post-opératoires.

 

 

8) J’ai été opéré il y a 10 ans, je ne ressens aucune douleur, suis-je porteur d’adhérences?


C'est possible. Les adhérences peuvent être asymptomatiques et ne causer des problèmes que lors d’une chirurgie ultérieure.

 

 

9) Est-ce que la pose d’une barrière anti-adhérentielle  est systématique ?


Non, c'est pourquoi il est important d’en parler à son chirurgien avant toute intervention chirurgicale.

 

Brochure patient sur les adhérences post-opératoires

 

Téléchargez notre brochure d'information sur les adhérences post-opératoires

Information sur les cookies
Ce site internet utilise des cookies pour vous offrir des contenus personnalisés et une navigation optimisée. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies et notre Politique de Cookies.